à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

La moutarde me monte au nez

Cinéma

France

0avis

Pierre Duroy, professeur respecté de mathématiques et fils du maire d'une petite ville du sud de la France, partage son temps entre l'école pour jeunes filles où il enseigne, les discours qu'il écrit pour son père, et les articles qu'il corrige pour son ami d'enfance journaliste.

À quelques kilomètres de la ville, le tournage d'une grosse production cinématographique enflamme les esprits à cause de la présence de Jackie Logan, une jeune vedette de cinéma – et de la nuée de paparazzi qu'elle entraîne. L'enseignant et la starlette : deux destins que tout oppose et qui, bien sûr, se heurteront avec un fracas jubilatoire.

Grand burlesque
Sautillante et complice, la partition de Vladimir Cosma, signature des films seventies à la française, marque le tempo du grand burlesque orchestré par son maître en France, Claude Zidi, qui laisse le champ libre au corps contrarié de Pierre Richard, éternellement élastique et lunaire. Victime des imbroglios les plus absurdes, le comédien traverse les plans de part en part, trébuchant, escaladant, tombant et se redressant face à Jane Birkin, qui joue à la perfection de sa petite musique pétillante. À noter également, la présence toujours savoureuse de Claude Piéplu, en maire conservateur légèrement irritable.

Vous aimerez peut-être aussi...