à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

George V et la reine Mary - Les deux parties

13avis

Des archives exceptionnelles pour revivre le règne de George V et de son épouse Mary qui marqua durablement le Royaume-Uni.

1. Le roi George V
Conservateur et pourtant capable de réagir au bouleversement social qui se produit après la Première Guerre mondiale, George V se révèle un novateur remarquable, en réinventant de nombreuses traditions royales. Quand il célèbre son jubilé d'argent en 1935, la monarchie est plus populaire que jamais. George V se tire moins bien de son rôle de père : il terrorise ses enfants et oblige son fils aîné, le prince Edouard, à abdiquer. Son second fils, Bertie, devenu le roi George VI, attribue son bégaiement à la relation difficile qu'il a eue avec son père. A contrario, ce dernier est un grand-père affectueux et aimant avec sa petite-fille, devenue, en 1952, Elisabeth II.

2. La reine Mary
Née en 1867, Mary de Teck devient en 1893 la reine Mary en épousant George V. Malgré un mariage arrangé, les deux époux tissent une relation affectueuse. Mary révère la monarchie et obéit à son mari en toutes choses, y compris quant à la longueur de ses robes. Mais lorsque le roi George meurt en 1936 après vingt-cinq ans de règne, elle devient une matriarche déterminée et excentrique. Après l'abdication, en 1936 de son fils, Edouard VIII, qui veut épouser sa compagne américaine divorcée Wallis Simpson, la reine Mary se pose en rempart et devient un symbole de stabilité pour le Royaume-Uni.

Vous aimerez peut-être aussi...