à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Chris Marker - La trilogie des Balkans

2016

Grands auteurs

vf
20avis

Achat dématérialisé :

Le 20 heures dans les camps - Casque bleu - Un maire au Kosovo Ensemble, ces trois films de Chris Marker offrent une perception d’une rare acuité de ce qui s’est joué en ex-Yougoslavie durant la dernière décennie du 20e siècle.

Le 20 heures dans les camps 1993 – 26 min
Au camp de Roska en Slovénie, des réfugiés bosniaques, dépouillés de tout, entreprennent de se réapproprier au moins l'information en créant une télévision sur cassettes dotée de tous les éléments de la "vraie" télévision : présentateurs, jingles et piratage des émissions qui parlent d'eux.

Casque bleu 1995 – 26 min
Le témoignage d'un jeune conscrit qui s’est engagé en 1994 comme casque bleu pour partir en mission en Bosnie. Après 6 mois dans la poche de Bihac, François Crémieux est de retour en France. Quel bilan tire-t-il de son expérience ? Que reste-t-il de ses attentes, de ses fantasmes, de ses espoirs d'avant le départ ?

Un maire au Kosovo 2000 – 27 min
En 1999 Marker recueille le témoignage de Bajram Rexhepi maire de Mitrovica, ville devenue célèbre à cause de son pont qui la coupait en deux et séparait la population albanaise du dernier bastion serbe. Bajram Rexhepi était chirurgien dans l'Armée de libération du Kosovo. Il parle de son engagement et analyse avec lucidité les circonstances qui l'ont fait maire de Mitrovica.

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD