à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Le tombeau d'Alexandre / Le Bonheur - Coffret 2 DVD

Classique

0avis

Deux cinéastes atypiques réunis dans un coffret unique !

Alexandre Medvekine retrace la vie d'un moujik à la recherche du bonheur dans la Russie tsariste puis soviétique. En écho, 60 ans après, Chris Marker questionne le cinéaste et s'interroge sur l'expérience soviétique.

LE TOMBEAU D'ALEXANDRE, un film de Chris Marker - 1993 
avec la participation de Nikolai Izvolov, Lev Rochal, Kira Paramonova...
"Alexandre Ivanovitch Medvedkine est un cinéaste russe né en 1900. Ces entailles que les pères de famille font au chambranle des portes pour mesurer la croissance de leur progéniture, le siècle les a tracées sur sa vie : il avait 17 ans, c'était l'insurrection d'octobre - 20 ans, la guerre civile, et lui dans la cavalerie rouge, avec Isaac Babel, - 38 ans, les procès staliniens, et son meilleur film Le Bonheur attaqué pour "boukharinisme" - 41 ans, la guerre, et lui en première ligne, caméra au poing - et quand il meurt en 1989, c'est dans l'euphorie de la perestroïka, convaincu que cette cause du communisme à laquelle il avait consacré sa vie trouvait enfin là son aboutissement"
Chris Marker

LE BONHEUR, un film muet d'Alexandre Medvedkine - 1934
avec Piotr Zinoview, Elena Egorova et Lidia Nevacheva
Un paysan naïf à la recherche du bonheur finit par le trouver, après bien des vicissitudes, en rejoignant un kolkhoze. Film muet mythique, au ton comique chaplinesque, Le Bonheur a été salué lors de sa sortie par les plus grands maîtres : Sergueï Mikhailovitch Eisenstein en parle avec un enthousiasme peu commun : "voilà donc, non seulement une oeuvre exceptionnelle, mais un auteur exceptionnel" - écrit-il en 1936.
-------------------------------------------------------------

LE TOMBEAU D'ALEXANDRE
Alexander Ivanovitch Medvedkine was the only Russian filmmaker born in 1900 and his career is a key to the tragedy of the Soviet experience. Using fiction and documentary, videoart and archives, Marker has composed a poetic and musical threnedy in honour of the last of the bolcheviks,  throughout his life a sincere believer in  communism and whose films were repeatedly banned in the Soviet Union. Modern Russian film students express their excitement at seeing his film HAPPINESS for the first time, and his contemporaries shed light on his life and work.

HAPPINESS
A hapless loser (with the surname of Loser) undergoes misadventures with avaracious clergy, a tired horse, and a walking granary (among other things) on his road to collectivized happiness.
New restored version.

Available in English Audio Version

En savoir plus...

Vous aimerez peut-être aussi...