à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Personal Shopper

2016

Thriller

France

10avis

Récompenses:

Prix de la mise en scène au festival de Cannes 2016

Maureen, une jeune américaine à Paris, s’occupe de la garde-robe d’une célébrité. C’est un travail qu’elle n’aime pas mais elle n’a pas trouvé mieux pour payer son séjour et attendre que se manifeste l’esprit de Lewis, son frère jumeau récemment disparu.

Pour se rapprocher de lui, la jeune Américaine travaille dans la ville Lumière en tant que «personal shopper», elle s'occupe de la garde-robe d'une célébrité. Elle déteste ce métier futile qui lui sert uniquement à financer son séjour. Médium, Maureen attend une manifestation de l'esprit de Lewis. Ses amis, qui s'inquiètent, lui demandent de tourner la page. Un jour, elle reçoit d'étranges messages anonymes sur son téléphone portable. Les manifestations arrivent finalement une nuit, non sans provoquer l'effroi de la jeune femme...

 

La critique des Fiches du Cinéma

En 1995, avec Irma Vep, Olivier Assayas dressait un assez vaste catalogue de ses aspirations contradictoires (cinéma à la première personne et cinéma de genre, cinéma français et cinéma asiatique, cinéma expérimental et cinéma classique, théorie et pratique, intellectualité et instinct...) au sein d'un film placé sous le signe du conflit et de la confrontation. Vingt ans plus tard, dans Personal Shopper, on retrouve la même hétérogénéité et globalement les mêmes éléments, mais cette fois tout marche ensemble avec une fluidité et une grâce étonnantes. Le tour de force de ce film est, en effet, de réussir à superposer, et faire se synchroniser parfaitement, deux films a priori antinomiques : un essai théorique sur la virtualité (au sens le plus large) et un film de fantômes. Tout en tissant autour de son héroïne un anxiogène faisceau de menaces, Assayas fabrique avec les mêmes fils un vaste réseau d'images et de correspondances, faisant rimer le surnaturel et le technologique. Car le film met en miroir, jusqu'au vertige, des expériences mediumniques visant à prendre contact avec l'au-delà et la description d'un monde contemporain tendant à devenir totalement fantomatique (on travaille pour des gens que l'on ne rencontre pas, on parle par SMS avec des gens que l'on ne voit pas, etc.). Le suspense du film fantastique s'associant à l'imprévisibilité du film expérimental, Personal Shopper est, à double titre, un film tendu et excitant. D'autant que, pour nous entraîner dans sa galerie des glaces, Assayas a trouvé le parfait passeur, en la personne de la trouble et magnétique Kristen Stewart, Alice modern style que l'on est prêt à suivre dans tous les terriers de lapin où elle pourra avoir l'imprudence de s'aventurer.

En savoir plus...

Vous aimerez peut-être aussi...