à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Au nom du père

Série

France

2avis

Récompenses:

Prix du meilleur acteur aux International Emmy Awards 2018 pour Lars Mikkelsen

 

Le créateur de Borgen revient avec une nouvelle série ambitieuse qui creuse les thèmes de l'engagement et de la famille.

Au Danemark, la famille Krogh est issue d’une longue lignée de pasteurs. Le père brigue l’évêché de Copenhague. Alors que le benjamin marche dans ses pas, le fils aîné, Christian, continue de se chercher. Mêlant l’intime et le politique, ce récit porté par Lars Mikkelsen (Borgen, The Killing, House of Cards) questionne puissamment les notions de foi et d’engagement.

 

Dans le droit fil des thèmes chers aux grands cinéastes scandinaves, Ingmar Bergman ou Carl.T. Dreyer, la nouvelle série danoise du talentueux créateur de Borgen brosse les saisissants portraits d’un pasteur de Copenhague, de ses deux fils et de sa femme aux prises avec le doute, la culpabilité et les défis du monde contemporain. Au plus près des émotions de ses personnages, Au nom du Père aborde sur un mode intimiste le pouvoir de la foi religieuse dans les relations sociales et familiales, et questionne la notion d’engagement sous toutes ses formes. Très documenté, le scénario ne se limite pas au protestantisme mais évoque la plupart des croyances tout en livrant la radiographie acérée d’une famille dominée par une figure paternelle destructrice. Analyse critique du patriarcat, la série traque les failles de ses principaux personnages masculins sans pour autant les départir de leur douloureuse humanité. Dans le rôle du pasteur Krogh, père et époux luttant contre ses propres démons, Lars Mikkelsen est tout simplement stupéfiant.

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...