à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Philosophie : Homme invisible

Littérature

00h20

STSMvf
3avis

Support dématérialisé :

Aucune figure de science-fiction n’est davantage propice à la réflexion que la « silhouette » d’un homme invisible, dont l’existence se manifeste uniquement par les effets qu’elle produit.

Aucune figure de science-fiction n’est davantage propice à la réflexion que la « silhouette » d’un homme invisible, dont l’existence se manifeste uniquement par les effets qu’elle produit. A mi-chemin de l’absence et de la présence, le modèle de l’homme invisible permet d’aborder des questions aussi différentes et importantes que le statut de la perception (que vois-je vraiment ?), la valeur d’une morale (que ferait-on si nous pouvions agir à l’insu des autres et hors de leur regard ?), ou encore le sens de la solidarité (l’homme invisible est-il le SDF, l’invisible social que les passants ne regardent plus ?).
PIERRE CASSOU-NOGUES
Pierre Cassou-Noguès est chargé de recherche au CNRS, responsable de la thématique « Différenciations et mutations dans les sciences après la première modernité » et enseigne à l’université Lille III. Il a travaillé en philosophie des sciences et s’intéresse actuellement aux rapports entre science et littérature autour de thèmes-phares, tel que celui de la machine. Il a notamment publié De l’expérience mathématique (Vrin, 2001) ; Les démons de Gödel, logique et folie (Seuil, 2007) ; Une histoire de machines, de vampires et de fous (Vrin 2007). Dans Mon zombie et moi : la philosophie comme fiction (Seuil, 2010), il revisite des positions classiques sur la nature et le statut du sujet. Sa méthode s'appuie sur l'analyse d'une série de figures tirées de la littérature.

 

L'homme invisible, avec le philosophe Pierre Cassou-Noguès.

En savoir plus...

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD