à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Occupied – Saison 2

Série

0avis

Dans une Norvège où, sous la pression de l'occupation russe, classe politique, résistance armée et appareil sécuritaire dérivent parallèlement, comment choisir le bon camp ? La deuxième saison, redoutablement convaincante, du vertigineux thriller politique imaginé par Jo Nesbo.

Ayant décidé de stopper l'exploitation de son pétrole, la Norvège est envahie « pacifiquement » par la Russie, avec la bénédiction de l’Union Européenne. Dans le pays occupé, le chaos menace. La population est dévorée par la peur de la guerre. Collaboration aveugle ou résistance sanglante ? Comment faire confiance et à qui ? Bienvenue en zone grise et ses imprévisibles effets domino …

Troublant miroir
En continuité avec la première saison, ces huit nouveaux épisodes d'Occupied tiennent le spectateur en haleine avec une cohérence parfaite, mais le vertige suscité par la série augmente d'un cran. Car à mesure que les effets délétères du terrorisme et de l'occupation entraînent les personnages dans d'inexorables dérives, les frontières entre bien et mal, lâcheté et courage, abnégation et ambition tendent à se brouiller, en un troublant miroir tendu à la réalité. La "méchante" Russie devient ainsi l'aiguillon redoutable qui oblige chacun à se regarder en face. Remarquablement incarnés, les héros de ce thriller politique retors gagnent en épaisseur et en complexité, questionnant avec plus d'acuité encore les Européens sur la fragilité de ce qu'ils tiennent pour acquis : la paix, la démocratie, la prospérité. Le postulat imaginé par Jo Nesbo prouve une fois de plus sa redoutable efficacité. Bienvenue en zone grise.
 

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...