à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Mustang

2015

Cinéma

Allemagne

0avis

Récompenses:

BAFTA Awards 2017 - Meilleur film non anglophone; Oscars 2016 - Oscar du Meilleur film étranger; Independent Spirit Awards 2016 - Meilleur film étranger; César 2016 - César de la Meilleure première oeuvre; César du Meilleur montage; César du Meilleur scénario original ; César de la Meilleure musique; Lumières de la presse étrangère  2016 - Meilleur film; Révélation féminine de l'année ; Goya 2016 - Goya du meilleur film européen

Dans un village turc, cinq sœurs vivent dans un environnement strict. Des mariages forcés se préparent...

C'est le début de l'été.

Dans un village au nord de la Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant innocemment avec des garçons. La débauche supposée de leurs jeux suscite un scandale aux conséquences inattendues. La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger. Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées.

En selle

Les premiers instants du film montrent des sœurs s’adonnant, dans l’excitation du dernier jour d’école, à des jeux innocents avec quelques garçons. Mais on fait rapidement comprendre aux jeunes filles, issues d’une famille traditionnelle, que ce n’est pas ainsi qu’une femme respectable doit se comporter... La perversité ne se niche que dans les regards les plus tordus.

Mustang donne à voir des jeunes filles éprises de liberté prisonnières d’une machine à produire des épouses. Lorsque l’une des sœurs décrit leurs nouvelles robes « convenables » (des choses « informes et couleur merde »), on a l’impression qu’elle décrit leur future fonction d’épouses, sorte de bonniches avec leur coin de cuisine comme seul horizon. Assez loin des envies de jeunes filles d’aujourd’hui. Deniz Gamze Ergüven aurait pu se complaire dans un certain dolorisme à partir d’un sujet forcément révoltant. Mais la vitalité avec laquelle elle traite cet enfer patriarcal emporte le morceau. Lors d’une scène à l’absurdité assez réjouissante, on estime que tout ce qui peut pervertir les adolescentes doit être retiré de leurs chambres. Celles-ci se retrouvent pratiquement vidées.

Deniz Gamze Ergüven
Née à Ankara, Deniz Gamze Ergüven intègre la Fémis après une maîtrise d’histoire à Johannesburg. Son court métrage de fin d’étude Bir Damla Su est retenu dans plusieurs festivals (Cinéfondation, Prix à Locarno). Elle coécrit son premier film Mustang avec Alice Winocour et le réalise en 2014.

 

 

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...