à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Caméras sauvages

Nature

00h54

vf
28avis

Achat dématérialisé :

De Mogambo à Out of Africa, des pionniers du documentaire à l'âge d'or du film animalier, Caméras sauvages raconte la fascination des cinéastes pour la farouche Afrique.

Jusqu'au début du XXe siècle, les populations occidentales ne connaissent l'Afrique qu'à travers les gravures des botanistes, les récits des aventuriers ou missionnaires, la visite des parcs zoologiques. La caméra est utilisée dès les années 20 pour rapporter des images sur la beauté et la diversité de la faune africaine. Ces vues d'animaux sauvages en mouvement font sensation parmi le grand public. Dès la fin des années 30 et jusqu'à la fin des années 50, Hollywood suit l'engouement des spectateurs et imagine une contrée primitive peuplée de cannibales, popularisant définitivement l'image du "grand chasseur blanc" confronté à un univers sauvage. Symbole de l'aventurier, celui-ci est incarné à l'écran par les plus grandes stars, de Clark Gable (Mogambo) à John Wayne (Hatari) en passant par Humphrey Bogart (African Queen). Les années 60 voient le mythe s'inverser, notamment grâce aux documentaires : les animaux féroces sont en voie de disparition et ce n'est plus l'homme qui est en danger mais la faune qu'il redoutait tant. Alternant images d'archives, photographies et entretiens, Caméras sauvages analyse l'Afrique des cinéastes de fiction mais aussi l'évolution du film animalier : réalité des risques, adaptation des techniques de prises de vues, nature des rapports avec les animaux...

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD