à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Un mauvais fils

1980

Grands auteurs

France

1avis

Récompenses:

Cérémonie des César 1981 - César du Meilleur acteur dans un second rôle pour Jacques Dufilho

Un drame humain retraçant la complexité des sentiments dans un univers déprimé. Un récit touchant devenu incontournable grâce à la mise en scène précise de Claude Sautet, enrichie par la justesse d'un casting impeccable.  

Bruno Calgani revient en France après avoir purgé cinq ans de prison dans un pénitencier américain pour trafic et usage de stupéfiants. Sans logement, Bruno se rend chez son père, René, ouvrier dans le bâtiment. Les retrouvailles ne sont pas chaleureuses entre ces deux hommes que le poids du passé éloigne ; René fait endosser à son fils la mort de sa femme. Fuyant cette ambiance pesante, Bruno trouve finalement du travail dans la librairie d'Adrien Dussart, un homosexuel qui recueille les ex-toxicomanes, comme cette belle jeune femme prénommée Catherine...

 

Récit à la fois languissant et déchirant, nimbé de la musique de Philippe Sarde, ce film marque une rupture dans le cinéma de Claude Sautet. Ancré dans une réalité déprimante, son histoire est loin de la résignation désabusée qui accompagnait les réalisations du cycle précédent. En ressort une énergie moderne, aux antipodes des mélodrames figés, enracinée dans un contexte générationnel et social radicalement différent. Patrick Dewaere et Yves Robert y sont brillants en père et fils : leur pudeur franche occulte la profondeur de leurs sentiments et donne à voir une performance formidable de sobriété. 

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...