à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Slumdog Millionaire

2009

Contemporain

Etats-Unis, Royaume-Uni

01h53

vfvostfr
0avis

Support dématérialisé :

Récompenses:

Oscars 2009 : meilleurs film, réalisateur, scénario adapté, image, montage, musique, chanson, mixage

Golden Globes 2009 : meilleurs film, réalisateur, scénario, musique

Bafta Awards 2009 : meilleurs film, adaptation, image, montage, son

L’odyssée d’un enfant des rues, des bas-fonds de Bombay aux lumières d’un jeu télévisé. Entre Inde réelle et rêvée, Danny Boyle signe un conte survitaminé, film phénomène aux huit Oscars.

Mumbai, ex-Bombay, années 2000. Porteur de thé dans un centre d’appels, et depuis peu, star nationale, en passe de remporter la cagnotte de la version indienne de Qui veut gagner des millions ?, Jamal Malik, 20 ans, subit un interrogatoire musclé dans un commissariat. Comment ce slumdog ("chien de bidonville"), qui n’a pratiquement pas été à l’école, a-t-il pu, sans tricher, répondre à une succession de questions improbables, soir après soir ? C’est simple : chacune correspondait à un moment cathartique du combat pour survivre qu’il mène depuis l'enfance. À l’inspecteur las qui lui demande une fois de plus d’avouer sa combine, Jamal raconte les événements tragiques qui l’ont conduit sous les projecteurs, non par appât du gain, mais par amour.

 

Construit comme un flash-back survitaminé façon Bollywood, rythmé par les apparitions délicieusement maléfiques d’un agent du destin – le présentateur vedette du jeu, campé par l’acteur star Anil Kapoor, impeccable, comme le reste du casting –, Slumdog Millionaire ne laisse pas un instant de répit au spectateur. Dans ce conte à la fois jubilatoire et horrifique, l’Inde réelle et son versant rêvé se rencontrent pour une danse frénétique, entre rage et joie de vivre. Avec l’odyssée de Jamal, petit orphelin au cœur pur qui "n’abandonne jamais", son teigneux de frère, Salim, et leur jolie camarade d’infortune Latika, proies toutes désignées pour des ogres vraisemblables (extrémistes hindous, trafiquants d’enfants, boss mafieux, flics aux ordres…), le Britannique Danny Boyle et sa complice indienne Loveleen Tandan signent un spectacle virtuose, qui a conquis la planète et raflé huit Oscars.

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD