à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Quand l'histoire fait dates. 6 août 1945 - Hiroshima

2018

Documentaire

vf
0avis

Achat dématérialisé :

Hiroshima n'est plus un nom de lieu, mais un nom universel pour dire la peur atomique. Car la ville n'a plus d'autre histoire que celle de son anéantissement, plus d'autre mémoire qu'une frayeur à conjurer. Et dès lors se pose pour le monde entier une question propre à la modernité : comment commémorer une catastrophe ? Comment faire advenir jusqu'à nous ce qui est advenu ce jour-là ? Pour comprendre ce qui a eu lieu, il faut passer au-delà des images, ou plutôt au-delà de la guerre d'images que se sont livrés Américains et Japonais. Pour approcher le moment où l'humanité a pris conscience de la possibilité de sa propre fin.

Le premier bombardement atomique de l'histoire de l'humanité : peut-être 70 000 morts sur le coup, dans un éclair fulgurant qui marque le sol comme un flash photographique. Contrairement à ce que le discours officiel affirme, les Etats-Unis envisagent cette opération comme une expérience scientifique à grande échelle permettant aussi de pousser le Japon à la capitulation, afin d'éviter que celui-ci soit envahi par les Russes. La seconde guerre mondiale s'achève, le monde entre dans l'ère de la terreur nucléaire, et les rapports de force se déplacent : la Guerre froide est déjà là. En envisageant, au ras du sol les traces monumentales ou discrètes du cataclysme et la manière dont la vie a pu reprendre, le film montre comment Hiroshima est devenu le sanctuaire impossible et pourtant incontournable d'une contemporanéité blessée, meurtrie et interdite, face à la dévoration de l'Humanité par elle-même.

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD