à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Modus Operandi

Histoire

01h37

vf
12avis

Achat dématérialisé :

Comment, au nom de la politique du "moindre mal", les fonctionnaires et responsables politiques belges ont collaboré avec l'occupant nazi pour déporter les juifs.

Ce documentaire retrace la mise en place d'un dispositif de répression qui, avec la complicité des fonctionnaires belges, a mené à la déportation de près de 25 000 juifs, dont à peine 5 % ont survécu. En mai 1940, les nazis envahissent la Belgique. Le gouvernement fuit à Londres, laissant l'administration gérer le quotidien de l'occupation. À la manière d'un piège qui se referme, les mesures discriminatoires contre les juifs vont aller crescendo, comme dans le reste de l'Europe : diabolisation dans le discours, exclusion des lieux publics, interdiction d'exercer certaines professions, port obligatoire de l'étoile jaune, etc. L'administration belge va appliquer les ordres de l'occupant et parfois même les devancer, facilitant les premières rafles, qui surviennent en 1942.

Les images d'archives, les témoignages d'une dizaine de rescapés wallons et flamands ainsi que les photos des déportés appuient la réalité abstraite des chiffres énoncés tout au long du film et donnent des visages aux vingt-six convois ayant quitté la Belgique pour Auschwitz. Le documentaire soulève un point sensible de l'histoire nationale : les responsabilités de l'administration belge ont longtemps été niées et les rares personnes jugées ont bénéficié de non-lieux ou de remises de peine Il faudra attendre les années 2000 pour voir attribuer des réparations matérielles aux victimes de l'holocauste en Belgique.


Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD