à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Mamie ouate en Papoâsie

Spectacles

118avis

Sur une île déserte, la rencontre improbable entre une vieille entomologiste blanche et un autochtone noir.

Mamie Ouate, lilliputienne blanche, matinée Tartine Mariol et vieille dame indigne est une entomologiste qui rêve de capturer “Virginia” l’énigmatique femelle Zalmoxis, un papillon dont les mâles se comptent par milliers. Sur l’île Blupblup, où elle a planté son laboratoire ambulant, elle est aidée par le seul habitant, ou le seul survivant, un géant noir du nom de Kadouma qui troque les services qu’il rend à Mamie Ouate contre du crabe et du foie gras.
A travers ces contraintes que sont le blanc et le noir, le grand et le petit, le Nord et le Sud, tout ce qui se dit n’est pas forcément très gai : que lorsqu’on se trouve dans la différence il faut savoir mentir pour survivre, faire face, qu’il faut savoir faire de sa différence une force, que s’il est globalement vrai que notre vie est écrite d’avance, il reste toujours une petite part de liberté qui peut faire tout basculer !
Mettre ensemble Mamie Ouate et Kadouma, c’est faire allusion à ce qui sépare mais aussi et surtout à ce qui unit. Au bout “du conte”, nos deux compères auront accompli un voyage initiatique et auront touché du doigt quelques mystères de la relativité et appris que deux et deux ne font pas toujours quatre, que le blanc n’est pas toujours blanc et que pour trouver le centre du monde il suffit parfois de suivre le bout de son nez. Joël Jouanneau

Vous aimerez peut-être aussi...