à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Les géants

2011

Fiction

01h20

vf
4avis

Achat dématérialisé :

Récompenses : Festival de Cannes 2011 - Prix SACD et Art Cinema Award à la Quinzaine des RéalisateursFestival International du Film Francophone de Namur - Bayard D'or du Meilleur Comédien et de la Meilleure Photographie

Entre fous rires et mises en danger, les quatre cents coups de trois adolescents livrés à eux-mêmes le temps d’un été. Sur fond de nature flamande, une dérive magnifiquement filmée.

Frères envers et contre tout, Zak, 15 ans, et Seth, 13 ans trois quart, passent leurs vacances à la campagne sans leurs parents, dans la maison de leur grand-père fraîchement enterré. Martyrisé par son aîné dégénéré, Dany, leur voisin, partage avec eux joints, forêts et rivières, fous rires et ardents périls, face à un monde adulte défait et menaçant. Avant la rencontre avec une fée bienveillante qui les embarque pour un bref et réconfortant répit.

Enfance et décadence
Le réalisateur belge Bouli Lanners filme avec une tendre complicité ces adolescents, bouilles de drôles de petits diables abandonnés, dont l’enfance et l’innocence brûlent des derniers feux de l’été. Une période charnière où tous les (400) coups sont permis : une échappée belle avec la guimbarde jaune et crachotante du grand-père s’achève dans un champ de maïs, une surenchère de gros mots en fou rire, une pizza volée en tartine d’harissa et la précarité de leur condition en aventure façon Robinson Crusoé. Face au monde rétréci et perverti des adultes (dont un ogre dealer), la nature vibrante superbement filmée – champs de blé vert oscillant sous le vent, fleuve puissant au charme initiatique – leur ouvre grand les portes de l’imaginaire et des expérimentations. Un espace sauvage et libertaire pour un road movie décalé et habité par des géants à peine plus hauts que trois pommes.

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD