à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Le pacte Hitler-Staline

2019

Histoire

France

1avis

La chronique, captivante et détaillée, du fiasco diplomatique qui a conduit à la signature, en août 1939, du pacte germano-soviétique, aux conséquences funestes.

Le 23 août 1939, l’Allemagne nazie et l’Union soviétique, représentées par leurs ministres des Affaires étrangères respectifs, Joachim von Ribbentrop et Viatcheslav Mikhaïlovitch Molotov, signent un pacte de non-agression, accompagné d’un protocole secret qui prévoit le partage des territoires conquis en Europe de l'Est. Quelques jours plus tard, Hitler, ainsi libéré de la menace d’être pris en étau, envahit la Pologne et déclenche la Seconde Guerre mondiale. Comment le Führer et Staline, autrefois ennemis jurés, ont-ils opéré ce rapprochement destructeur ? Pendant cinq ans, Maxime Litvinov, commissaire du peuple aux Affaires étrangères, représentant de l’URSS à la SDN (Société des nations) et farouche antinazi, a cherché à nouer une alliance militaire avec la France et la Grande-Bretagne pour faire obstacle aux volontés expansionnistes du IIIe Reich. Ses appels à l'instauration d'une politique de sécurité collective sont restés lettre morte, ouvrant le champ à l'un des plus grands coups de théâtre du XXe siècle.

 

Peur de la contagion communiste, pusillanimité face au réarmement progressif de l'Allemagne, coups du sort – telle la mort, dans l'attentat contre le roi de Yougoslavie, en 1934, à Marseille, du ministre français Louis Barthou, favorable à un front antinazi –, décisions absurdes, climat de paranoïa généralisée... : à travers un abondant fonds d'archives, ce documentaire passionnant plonge dans le secret des chancelleries. Il suit ainsi le fil d'une débâcle diplomatique que les esprits les plus lucides de leur temps (Litvinov, donc, mais aussi Ivan Maïski, ambassadeur russe à Londres, Churchill...) n'auront pas réussi à empêcher.

Vous aimerez peut-être aussi...