à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Le temps qui reste

2004

Drame

France

0avis

Romain, photographe de mode homosexuel de 31 ans, s’écroule lors d’un shooting. Les examens médicaux révèlent qu’il est atteint d’un cancer généralisé.

Refusant de s’infliger un lourd traitement dont les chances de réussite sont quasi nulles, le jeune homme décide d’affronter seul l’irrévocable sentence. Bientôt séparé de son compagnon et brouillé avec sa sœur, Romain se rend dans le sud de la France pour dire au revoir à sa grand-mère. En chemin, il sympathise avec une employée de station-service, Jany, qui lui fait une proposition déroutante... Cheminement Partageant la confidence avec Jeanne Moreau, la grand-mère adorée à laquelle Romain ouvre instinctivement son cœur ("Parce que t’es comme moi, tu vas bientôt mourir"), le spectateur accompagne le jeune homme dans sa confrontation avec lui-même et avec sa fin prochaine. Car Romain, assailli par les souvenirs d'enfance, ne cherche ni à consumer le temps qui lui reste ni à solder ses comptes avec ses proches, qu'il photographie à la dérobée. Sobrement capturé par François Ozon, et magistralement incarné par Melvil Poupaud, ce douloureux cheminement s'achève de manière bouleversante dans le bruit des vagues, les lueurs vacillantes du soleil et la promesse d'une transmission inattendue.

Vous aimerez peut-être aussi...