à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

La voleuse de Saint-Lubin

1999

Drame

France

0avis

Françoise a volé 1 500 F de viande pour nourrir ses enfants. Faut-il la juger ? À partir d'un fait divers, Claire Devers réalise une fable bouleversante sur la précarité et le fonctionnement de la justice.

Françoise Barnier travaille comme femme d'entretien dans une boucherie industrielle. Avec ses 4478 francs de revenus par mois, elle a des difficultés à joindre les deux bouts et ne peut offrir à ses deux filles, qu'elle élève seule, que le strict minimum. Comme Françoise est une femme de principes, elle refuse de s'endetter. Mais les fêtes de fin d'année approchent. Ses demandes d'allocations complémentaires refusées et les factures payées, elle aimerait que ses enfants bénéficient d'un repas décent, différent des éternelles assiettes de pâtes quotidiennes. Un jour, Françoise vole pour 1500 francs de viande dans trois supermarchés. Aux policiers qui l'arrêtent, elle ne parvient pas à expliquer son geste. Quand l'une des enseignes porte plainte, un engrenage s'enclenche. Un premier procès a lieu, tranché par une femme juge sensible qui accorde un non-lieu, invoquant une ancienne jurisprudence : "l'état de nécessité". Tout aurait dû en rester là mais la presse s'empare du sujet. L'affaire se politise et les enseignes redoutent une généralisation de "l'incivisme alimentaire".

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...