à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

La journée de la jupe

2009

Drame

France

146avis

Récompenses:

César 2010 - Meilleure actrice

Une professeur de collège prend un jour ses élèves en otage... Un état des lieux sans concession de l'impasse éducative et un rôle à la démesure d'Isabelle Adjani.

Professeure de français dans un collège “sensible”, Sonia Bergerac s’obstine à venir en cours en jupe, malgré la désapprobation de son principal, dépassé par la déliquescence de son établissement. Au bord de la dépression nerveuse, récemment quittée par son mari, elle vit de plus en plus mal sa difficulté à enseigner, la discrimination dont les filles sont victimes, comme le racisme de certains élèves. Lorsqu’elle découvre une arme dans le sac de l’un d’eux, elle s’en empare et, paniquée, prend sa classe en otage. Intervention du Raid, angoisse des parents, négociations, vacarme médiatique… : dans le huis clos de la classe, l’envers de la cité se révèle…


À travers ce scénario culotté d’une prise d’otages dans un collège de banlieue, Jean-Paul Lilienfeld dresse un état des lieux vertigineux de l’impasse à laquelle est confrontée l’Éducation nationale. Car ce film "sur la corde raide", en rupture avec le politiquement correct, emprunte avec virtuosité les codes de la fiction et du cinéma d’action pour éclairer, sans concession, la complexité des enjeux : violence et confusions identitaires des élèves, enseignants à bout de souffle, laïcité en péril, aveuglement de la hiérarchie, démission des politiques… Teintée d’un humour du désespoir, cette puissante dramaturgie montre surtout combien les tensions de la cité retentissent sur la vie scolaire, jusqu’à l’implosion. Haletant, à fleur de peau, La journée de la jupe offre un rôle à la démesure d'Isabelle Adjani, Sonia, d’une flamboyante fragilité, passant de l’hystérie à la drôlerie, face à de jeunes comédiens à l’irrésistible énergie.

Vous aimerez peut-être aussi...