à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

L'emmurée vivante

1981

Horreur

Italie

01h33

vostfr
0avis

Support dématérialisé :

Un thriller horrifique et racé de Lucio Fulci, l'un des maîtres du "giallo".

Angleterre, octobre 1959. Désespérée, une femme se suicide en sautant d’une falaise. Au même moment, sa jeune fille Virginia, en voyage scolaire en Italie, "voit " dans un flash le drame en train de se dérouler. Dix-huit ans plus tard, Virginia, épouse d’un riche homme d’affaires, est assaillie par de nouvelles visions : une femme que l’on emmure, un homme qui boite, des tableaux, un miroir brisé...  Peu après, elle décide de restaurer une des propriétés de son mari, laissée à l’abandon. Elle y reconnaît le décor de ses visions et en perçant une cloison, y découvre un squelette. Très vite soupçonné par la police, son mari est arrêté.

 

Dans la carrière pléthorique de l’insatiable Lucio Fulci (56 films !), La femme emmurée occupe une place enviable dans le peloton de tête. Cette version raffinée d’un genre italien alors en train de s’essouffler, le giallo (policier, gore et érotique), joue sur la confusion provoquée par les visions cauchemardesques de son héroïne. Le film mélange les pièces d’un subtil puzzle parapsychologique pour les reconstituer petit à petit, non sans une certaine jubilation à égarer son public. Entre enquête policière et thriller fantastique, Lucio Fulci altère notre rapport à la réalité grâce aux  incertitudes du regard et à l’ambiguïté des croyances, zoomant à l’envi sur les yeux de Jennifer O'Neill, comme hypnotisé par la beauté de l’actrice d’Un été 42. Troublant.

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD