à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Le jour des corneilles

2012

Cinéma

France

18avis

La vie sauvage d'un jeune garçon et de son père, un ogre tourmenté par le passé : une ode à la nature et à l'amour, une belle surprise de l'animation française.

Au cœur d'une forêt, un ogre colérique et son jeune fils vivent en sauvages, à l'écart de la civilisation. Le père Courge interdit à son garçon de s'aventurer au-delà du bois, car il risque alors, le prévient-il, de disparaître dans le néant. L'enfant n'a jamais vu d'autres humains mais perçoit la présence d'animaux fantômes bienveillants. Alors qu'il s'interroge sur les terribles avertissements de son père, celui-ci se blesse grièvement. Sur les conseils de ses amis imaginaires, le garçon décide de transporter le colosse blessé sur la route. Il doit pour cela entrer dans ce mystérieux "outre-monde"
Entre Truffaut et Miyazaki
Le premier film de Jean-Christophe Dessaint, ancien assistant de Joann Sfar sur Le chat du rabbin, figure parmi les belles réussites de l'animation française. Visuellement bluffant, proche de l'univers esthétique de Miyazaki, ce conte tendre et incisif s'adresse à la fois aux adultes et aux enfants, à qui il ne craint pas de parler de deuil ou de mémoire. S'il évoque le Truffaut de L'enfant sauvage, ce dessin animé empreint de fantastique est avant tout une ode à l'amour comme fondement de toute vie : le père s'est transformé en ogre furibond après avoir perdu sa dulcinée, son fils naîtra à l'humanité grâce à ses sentiments pour une jeune villageoise. Émouvant.

Vous aimerez peut-être aussi...