à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

La ligne Balmain

2014

Mode

00h52

vf
25avis

Achat dématérialisé :

Comment le surdoué Olivier Rousteing, 28 ans, réinvente les fondamentaux de la mythique maison Balmain. Une visite des coulisses survoltées d’avant-défilé, signée Loïc Prigent.

1945. Pierre Balmain crée sa maison et réenchante la France d’après-guerre sur le thème "Paris est une fête !". Chic et extravagance. Aujourd’hui, son digne héritier, Olivier Rousteing, surdoué de 28 ans, règne sur les collections, avec un leitmotiv, "éblouir" malgré les crises, pour de ferventes adeptes dont sa muse Rihanna. Cuir, raphia, rotin, plastique : le magicien crée, en tours et détours de mains, des robes du soir aux bustes surélevés pour femmes à la silhouette conquérante. Pulls en fourrure, fourreau en cordage, recolorié au feutre jaune pendant trois jours : entre passementerie et copiés-collés tendance, la ligne Balmain triomphe toujours, même si Constance Jablonsky, top en vogue, s’évanouit, le corps (un peu trop) serré par une de ses ceintures.

Couloir de la gloire
Une fois encore, Loïc Prigent a planté ses caméras agiles dans les coulisses survoltées de la mythique maison avant un défilé. Des ateliers à l’Hôtel de Ville de Paris, écrin élu du fashion show Balmain, en passant par le "couloir de la gloire" où les modèles sont sacrés, première d’atelier, couturiers, assistants et stagiaires partagent passion et savoir-faire, raffinements et ultimes bricolages. Une petite tour de Babel, pleine d’émotions, où Serbe, Croate, Italien, Japonais ou Américain œuvrent de concert et de tout-cœur pour la cérémonie, orchestrée par le génial prodigue. Laquelle débute, comme il se doit, dans l’hystérie avec cinquante minutes de retard, et s’achève par une ovation.

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD