à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Je sais tomber

2018

Téléfilms

France

2avis

Récompenses:

Prix jeune espoir masculin Adami (Benjamin Voisin), Nouvelle Aquitaine des lecteurs de "Sud-Ouest", La Rochelle 2018

Dans la campagne picarde, un jeune homme qui cherche sa voie s'éprend d’une artiste de cirque...

Kevin, 20 ans, est contraint de retourner vivre chez ses parents à la campagne. Il travaille sans entrain dans un élevage porcin, tout en rêvant à un avenir meilleur. Lorsqu’il rencontre Alice, voltigeuse dans un cirque équestre des environs, il en tombe immédiatement amoureux. Ce coup de foudre déclenche en lui une idée folle : pour la conquérir, au risque de s’éloigner de ses proches, il décide de se former tout seul à l’équitation acrobatique…

 

Un conte d’aujourd’hui
Histoire d’amour initiatique, Je sais tomber se donne pour axe central un jeune homme qui rêve d’une autre vie, sans savoir quelle forme donner à ses aspirations. L’équitation acrobatique, qu'Alain Tasma (Neuf jours en hiver, Aux animaux la guerre) traite sans emphase spectaculaire, se fait métaphore d'une recherche d’équilibre, apprentissage fait de tâtonnements et de chutes. Entre candeur et détermination, Benjamin Voisin compose un héros attachant, rêveur en quête de sens qui trace des lignes droites sur sa moto, et décide un beau jour de mettre pied à terre pour courir après un cheval. Si sa rencontre avec Alice est romanesque, le film ne bascule pas pour autant dans le conte de fées : jusqu’au bout, on reste au plus près du quotidien de personnages ancrés dans leur milieu, en butte aux difficultés matérielles et à la fragilité des sentiments. Margot Bancilhon, en voltigeuse qui cherche à s’accomplir, et Aloïse Sauvage, en fidèle amie d’enfance, viennent compléter ce touchant tableau d’une jeunesse en mal de repères.

Vous aimerez peut-être aussi...