à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Histoire du trafic de drogue

2020

Société

France

02h38

STSMvf
10avis

Support physique :

Support dématérialisé :

Comment, deux siècles durant, les pouvoirs en place ont fait naître et prospérer le commerce des drogues, envers occulté du libre-échange. Cette fresque dense et limpide pulvérise les idées reçues en démontrant l'impasse de la prohibition.

Le trafic de drogue a été inventé par un État : le Royaume-Uni. Au XIXe siècle, la Couronne britannique inonde la Chine d’opium pour renflouer ses caisses. Dès l’origine, l’opium, l’héroïne et la cocaïne deviennent des instruments politiques entre les mains des États. Grandes puissances, industries pharmaceutiques, banques, services secrets : tous ont joué un rôle dans la propagation des drogues et dans l’émergence des plus grandes organisations criminelles.

Des guerres de l’opium à la naissance de la French Connection, des années hippies à l’ascension des grands barons de la drogue, d’Escobar à El Chapo, des montagnes afghanes à Wall Street, se dessine une histoire politique des drogues. Une enquête historique et mondiale en trois épisodes.

 

Héroïne, cocaïne : deux produits qui pèsent aussi lourd dans l’économie mondiale que le pétrole ou le textile. Ces drogues, responsables en deux siècles de millions de morts, ont d'abord été mises au point, le plus légalement du monde, par l'industrie pharmaceutique occidentale. 

Les systèmes bancaires et les services secrets du monde entier, en lien plus ou moins direct avec des organisations criminelles, ont contribué à les faire prospérer. 

La répression s'est toujours révélée impuissante à mettre fin à ce commerce immensément lucratif, car le secteur des stupéfiants, "le plus agile du monde", selon l’un des passionnants analystes interrogés ici, parvient à se recomposer chaque fois qu'un coup lui est porté.

 

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version DVD

Version VOD