à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Les Héritiers

Série

132avis

Un drame familial hautement addictif et retors, aussi finement écrit que sobrement mis en scène, qui confirme, après Borgen et The killing, la maestria danoise en matière de série.

Famille, je vous (h)aime
Couronné d'un double Fipa d'or en 2014, et d'une flopée de prix nationaux l'année suivante, ce nouveau bijou danois, après The killing et Borgen, a été acclamé avec enthousiasme au Royaume-Uni et à domicile. Son caractère hautement addictif ne repose ni sur un suspense policier ni sur la découverte d'un milieu d'ordinaire fermé aux profanes, mais sur la finesse psychologique et la force des situations nouées par Maya Ilsøe. Chacun à sa manière, ces adultes qui ne parviennent pas à guérir des blessures de l'enfance cherchent à se libérer de l'emprise familiale, maternelle en particulier, sans pour autant pouvoir se déprendre d'un passé qui les attache, pour le meilleur et pour le pire. Grâce à la qualité de l'interprétation et à une mise en scène sobre, voire dépouillée – selon les règles du Dogme 95 définies il y a vingt ans autour de Lars von Trier, qui ont inspiré la scénariste et la réalisatrice –, chacun peut à la fois s'identifier intimement à leurs tourments et s'en délecter à bonne distance.

En savoir plus...

Vous aimerez peut-être aussi...