à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Guédelon II. Une aventure médiévale

2019

Archéologie

France, Royaume-Uni

01h30

vf
0avis

Achat dématérialisé :

En Bourgogne, depuis plus de vingt ans, des archéologues et des artisans bâtissent un château fort selon les techniques et les matériaux du Moyen Âge. Pour la deuxième fois, un documentaire témoigne de cet incroyable chantier.  

Plus grand site d’archéologie expérimentale au monde, le chantier du château médiéval de Guédelon, en Bourgogne, qui s’effectue avec des outils, des matériaux et des techniques du XIIIe siècle, entre dans sa 22e année.

Au fil des saisons, il aura offert aux "œuvriers", comme se nomment eux-mêmes les artisans qui y officient avec l'aide des archéologues, de s’approprier les savoir-faire des bâtisseurs du Moyen Âge. Un public nombreux – 300 000 visiteurs en 2017 – vient admirer sur le chantier la virtuosité de ces tailleurs de pierre, charpentiers ou forgerons capables de transformer le grès de cette ancienne carrière et le bois de chênes d’une forêt voisine pour élever un imposant ouvrage fortifié. Aventure humaine grandeur nature, la construction rassemble une quarantaine d’artisans, épaulés par des centaines de bénévoles, et par un comité scientifique constitué d’archéologues et d’historiens.

Grands défis 
En 2015, Guédelon : renaissance d’un château médiéval, déjà coproduit par ARTE et l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives), offrait une première immersion au cœur du site. Le temps d’une saison, cette nouvelle exploration dévoile des phases inédites du chantier et présente une vue d’ensemble du bâti sorti de terre grâce à de spectaculaires images aériennes. En partenariat avec le site expérimental allemand de Campus Galli dans le Bade-Wurtemberg, où se construit un monastère carolingien, les bâtisseurs de Guédelon percent les secrets de fabrication des panneaux en parchemin qui obtureront les fenêtres de la chambre seigneuriale. En s’appuyant notamment sur une visite du château de Laval, les charpentiers et les scientifiques réfléchissent également à la meilleure technique pour concevoir la toiture de la tour de la chapelle. L’érection de la porte principale du château, entre deux tours, constitue quant à elle le dernier grand défi à relever avant la pose de la dernière pierre, prévue en 2023. Alors que le chantier de Notre-Dame de Paris porte à la connaissance du grand public des problématiques de conservation du patrimoine, l'archéologie expérimentale de Guédelon se révèle d'autant plus précieuse.

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD