à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

"Gorge profonde" - Quand le porno est sorti du ghetto

2022

Nouveautés

France

00h53

STSMvf
0avis

Support dématérialisé :

En 1972, le film X Gorge profonde se fait l'écho d’une Amérique en pleine révolution sexuelle, véritable phénomène de société.

Alors que les États-Unis sont traversés par l’onde de choc de la révolution sexuelle, la levée de la censure et la libération des mœurs font sortir le cinéma pornographique de l’ombre : l’industrie cherche à toucher un plus large public et à gagner en respectabilité. En 1972, Gorge profonde (Deep Throat), film bricolé à toute vitesse par Gerard Damiano, un coiffeur pour dames passionné de cinéma, sort sur les écrans du pays et devient aussitôt un retentissant phénomène de société, faisant de son actrice principale débutante, Linda Lovelace, la première superstar du X. Avec son scénario loufoque, il met sur le devant de la scène la question du plaisir féminin... tout en continuant de flatter l’éros, et l’ego, des hommes. Mais si ce film aussi explicite que kitsch a contribué à lever bien des tabous sur la sexualité, ses coulisses sont fort peu reluisantes. Gorge profonde est financé par la mafia, qui va se livrer ensuite à un chantage sordide sur son réalisateur. Quant à Linda Lovelace, elle révélera plusieurs années après la sortie du film avoir tourné sous la contrainte de son mari de l’époque, qui la violentait, et deviendra une fervente militante antipornographie… Une volte-face qui reflète les controverses alors de plus en plus prégnantes sur la question clivante de l’industrie du sexe.

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD