à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Elektra

Spectacles

01h50

vostfr
8avis

Achat dématérialisé :

En juillet 2013, trois mois avant sa disparition, Patrice Chéreau faisait son grand retour au Festival lyrique d’Aix-en-Provence sous un tonnerre d’applaudissements. Voici sa dernière mise en scène, éblouissant testament esthétique d’un visionnaire.

De retour chez lui après la guerre de Troie, Agamemnon, roi de Mycènes et d’Argos, est assassiné par son épouse Clytemnestre et l’amant de celle-ci, Égisthe. Sa fille Électre, inconsolable, réclame justice, suspendue à l’espoir du retour d’Oreste, son frère, le bras armé de sa vengeance...

DOUBLE HOMMAGE
Dans un décor d’une pureté monumentale conçu par Richard Peduzzi, les personnages acquièrent, sous le regard sensible de Patrice Chéreau, une profondeur dramatique peu commune : l’impériale Waltraud Meier cisèle une Clytemnestre tout en féminité et fragilité, Adrianne Pieczonka prête sa voix ample à la sage Chrysothémis, dont le désir de vivre l’emporte sur la soif de sang, et Mikhail Petrenko insuffle un trait de vulnérabilité au justicier Oreste. Face à eux, Evelyn Herlitzius, magistrale Électre en haillons, module son instrument et malmène son corps jusqu’à la transe au gré des variations psychologiques de son personnage. L’Orchestre de Paris, sous la baguette du Finlandais Esa-Pekka Salonen, sert remarquablement la vision de Patrice Chéreau, qui signait ici son retour à Aix-en-Provence, six ans après De la maison des morts de Janácek. ARTE rend hommage à l’immense metteur en scène, emporté par la maladie le 7 octobre dernier, ainsi qu’au compositeur Richard Strauss, dont on célèbre le 150e anniversaire de la naissance cette année.

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD