à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Coco Chanel et Igor Stravinsky

2009

Cinéma

0avis

Mai 1913. Théâtre des Champs-Élysées. Coco Chanel, jeune créatrice de mode, assiste au Sacre du printemps, un ballet composé par le russe Igor Stravinski.

Le spectacle avant-gardiste chorégraphié par Nijinsky provoque un scandale. L’oeuvre d’Igor Stravinsky est incomprise d’un public conservateur et traditionaliste. Coco Chanel est totalement subjuguée par la musique d’Igor Stravinsky, qui laisse de marbre son compagnon et grand amour de l’époque, Boy Capel.

Liaison créatrice
Il faudra attendre sept ans pour que les routes de Coco Chanel et d’Igor Stravinsky se croisent de nouveau. L’illustre couturière se remet à peine du décès de Boy Capel quand elle décide d’accueillir Igor Stravinsky, exilé à Paris, et sa famille dans sa résidence Bel Respiro à Garches. Débute alors une liaison courte, mais intense entre les deux. Chanel finance la reprise du Sacre du Printemps dont elle possède la partition. L’oeuvre de Stravinsky est alors interprétée par les Ballets russes. Elle est aujourd’hui considérée comme le manifeste de la musique moderne qui annonce la violence des guerres à venir.
Pendant leur liaison, Coco Chanel et Igor Stravinsky s’affirment chacun dans leurs domaines de création. C’est lorsqu’elle accueille Igor Stravinsky que Coco Chanel imagine la recette de son célèbre parfum, Chanel N°5. De son côté, Igor Stravinsky est enfin reconnu par la critique et connaît le succès.

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...