à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

La Cité des enfants perdus

1995

Contemporain

58avis

Récompenses:

Festival de Cannes 1995 - Sélection officielle

Entourés par une très belle équipe d'acteurs et d'artisans du cinéma, Caro et Jeunet délivrent tous leurs rêves et cauchemars d'enfants dans ce film fantastique et onirique.

Marc Caro et Jean-Pierre Jeunet, bricoleurs d'images tout autant passionnés par les arts traditionnels que par les nouvelles technologies, ont intégré la révolution numérique des années 90 à leur cinéma. Leur long métrage démontre qu'il est possible de truffer une pellicule de manipulations visuelles tout en restant fidèle à un projet intime et personnel. Cette fiction onirique rassemble sans accrocs un voleur de rêves, des nains paresseux, un scaphandrier tout fou, des cyclopes, des mégères siamoises... Le grand amour y est même possible entre une petite fille gavroche et un grand garçon. Comme Delicatessen (1991), La cité des enfants perdus, dernière coréalisation de Caro et Jeunet, porte la marque d'un humanisme, d'un idéalisme et d'une passion profonde pour la France d'hier, populaire et canaille, que l'on retrouvera plus tard dans Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet.

Vous aimerez peut-être aussi...