à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

24 Frames

2017

Nouveautés

France, Iran

0avis

Pour sa dernière œuvre, le réalisateur iranien Abbas Kiarostami mêle ses talents de cinéaste à ceux de photographe, et livre une réflexion sur le temps qui passe. 

Qu'y a-t-il à l'intérieur des images ? Quel pouvoir de fascination exercent-elles, parfois à nos dépens ? Maître artisan dans la composition des plans, orfèvre du cadrage et pourvoyeur de grands espaces, Abbas Kiarostami, disparu en juillet 2016, fut un grand manipulateur d'images. 24 Frames, sa dernière œuvre, s'affirme comme le projet sans doute le plus singulier de sa carrière. Le réalisateur du Goût de la cerise ou de Ten a choisi une vingtaine de photographies de sa collection personnelle qu’il a ensuite animées et mises en scène. Se déploie alors un univers étonnant, troublant, entre naturalisme et onirisme, où natures mortes et paysages iraniens s'éveillent avec une exquise délicatesse : un cheval gambade dans la neige, des femmes sont étendues sur une plage, des oiseaux survolent des usines... Autant de passerelles entre le cinéma d'Abbas Kiarostami et ses travaux de photographe, qui composent une méditation sur le temps passé, la transformation des territoires et la fragilité de l’existence. En creux, un portrait subtil du grand réalisateur iranien.

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...