à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Vertiges, du flamenco à la transe

Toutes les musiques

75avis

Le cinéaste Tony Gatlif investit le Grand Théâtre romain transformé en arène rouge et ocre avec quarante musiciens et danseurs, le temps d'un spectacle intitulé Vertiges, qui explore les racines du flamenco et la jeunesse de la musique tsigane.

Les films de Tony Gatlif ont tous quelque chose à voir avec le voyage, comme des invitations à l'errance qui font écho au parcours de ses personnages. Ces voyages-là se font toujours avec la musique comme compagne de route, sinon comme guide à travers les pays traversés, à la recherche de l'âme du folklore gitan, des Balkans à l'Orient en passant par l'Andalousie.

"J'ai pensé qu'à l'origine de la musique que j'aime il y a la musique soufie. On y retrouve la musique arabe, la musique d'Andalousie et on trouve aussi la musique tsigane. Dans cette musique, il y a une idée de transe : quelque chose qui s'élève et qui ne touche plus le sol, mais qui touche l'âme des spectateurs et des musiciens, quelque chose d'incontrôlable. »
Tony Gatlif

Vous aimerez peut-être aussi...