à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Trilogie Bill Douglas - "Mon enfance" et "Ceux de chez moi"

1973

Cinéma

0avis

Peu de paroles, pas de musique, un noir et blanc lumineux… : avec une grande économie stylistique, Bill Douglas part sur les traces de l’enfant qu’il fut.

1. Mon enfance (1972)
Vêtements déchirés et visage barbouillé de suie, Jamie, 8 ans, serre comme un trésor le bout de charbon qu’il vient de voler sur un terril. L’hiver 1944 est rude à Newcraighall, une triste cité minière des environs d’Édimbourg. Enfant illégitime, Jamie ne connaît pas son père. Depuis que sa mère a été placée à l’asile, le gamin vit avec Tommy, son frère aîné, chez leur grand-mère, une femme usée par la vie. Tenaillé par la faim, Jamie galope, chaparde, s’enfuit. Dans les champs où il vagabonde, il glane auprès de Helmuth, un prisonnier de guerre allemand, un peu d'affection…

2. Ceux de chez moi (1973)
La guerre vient de s’achever mais la mort de leur grand-mère laisse Jamie et Tommy privés de tout soutien. Nés de pères différents, les deux enfants vont pour la première fois être séparés. Alors que Tommy est placé en pension par son géniteur, Jamie est recueilli par le sien, un homme falot qui ne l’a jamais reconnu. La cohabitation se révèle d’autant plus difficile que sa grand-mère paternelle, acariâtre et sadique, n’a de cesse de le tourmenter…

Vous aimerez peut-être aussi...