à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Torture made in USA

Société

01h25

vf
18avis

Achat dématérialisé :

Récompenses : Prix Olivier Quemener du Festival international du reportage d'actualité et du documentaire de société (FIGRA),Prix Spécial du jury au Festival des libertés de Bruxelles 2010

Les représentants de l’administration Bush peuvent-ils être poursuivis pour « crimes de guerre » ? Ce documentaire d’investigation décortique la machine qui a conduit la « plus vieille démocratie du monde » à utiliser massivement et systématiquement la torture en Afghanistan, en Irak et à Guantanamo.Could the representatives of the Bush administration be prosecuted for "war crimes" ? This investigative documentary dismantles the machine that led "the world's oldest democracy" to use systematic torture on a massive scale in Afghanistan, Iraq and Guantanamo.

Dès le lendemain des attentats du 11 septembre, le vice-président Dick Cheney pilote un programme secret, destiné à « légaliser » la torture, en totale violation des Conventions de Genève, mais aussi de la Convention contre la torture et des lois américaines comme le War Crimes Act de 1996 qui prévoit la peine de mort ou la prison à vie pour ceux qui utilisent la torture.
On découvre que, dès le début, l’administration Bush était parfaitement consciente que le fait de ne pas respecter les lois internationales et américaines pouvait la conduire devant les tribunaux, et que pour se protéger d’éventuelles poursuites, elle a eu recours à des juristes proches de Dick Cheney et de Donald Rumsfeld.
Torture made in USA
s’appuie sur des interviews exclusives ainsi que sur des archives filmées inédites pour faire enfin la lumière sur les mécanismes qui ont permis que de tels agissements aient lieu.

Immediately after the 11 September attacks, Vice President Dick Cheney piloted a secret programme, aimed at "legalising" torture, wich totally violated not only the Geneva Conventions but also the Convention against Torture and U.S laws, such as the War Crimes Act of 1996, in which the death penalty or life imprisonment is imposed on those who use torture.
The film reveals that, from the beginning, the Bush administration was perfectly aware that not respecting international and U.S. law could lead them to court. To protect themselves from any possible proceedings, they drew on lawyers, close on exclusive interviews and previously unaired archive footage, and finally sheds light on the mechanisms that allowed actions of this sort to take place.

En savoir plus...

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD