à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Taxidermie

2006

Trash

30avis

Récompenses : Festival de Cannes 2006 - 4 nominations

Trois âges de la Hongrie et de la bestialité humaine dans un poème visuel grandiose et horrifique.

Quelque part en rase campagne, pendant la Seconde Guerre mondiale, le soldat Morosgoványi, obsédé sexuel frénétique, assure les basses besognes dans la maisonnée de son lieutenant. En copulant avec sa patronne dans la dépouille d'une truie, il conçoit un enfant à queue de cochon. Devenu grand, celui-ci deviendra un "champion-mangeur" obèse dans la Hongrie soviétique, et engendrera à son tour un taxidermiste ascétique, rêvant d'immortalité dans les ruines du communisme.
Body art
Pálfi compose ici avec minutie des tableaux cinématographiques, mêlant l'humour et l'horreur, le grotesque et le fantastique, pour explorer toutes les dimensions de la bestialité et de la matière. Du sperme du grand-père qui se transforme en flamme au scalpel du petit-fils, habile à vider le corps de ses fluides vitaux, ce film virtuose peint la vie humaine comme un grand spectacle horrifique, célébrant ses forces insatiables et obscures en une permanente orgie visuelle... et requiert un estomac bien accroché!

Vous aimerez peut-être aussi...