à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Sacrifice

Série

34avis

Cinéaste en Europe ("Rimbaud Verlaine"), réalisatrice de grandes séries américaines (“The Wire”), Agnieszka Holland signe une fiction vibrante sur le printemps de Prague.

Retour sur le combat mené par la famille de Jan Palach pour réhabiliter la mémoire du célèbre martyr du printemps de Prague.

RETENTISSEMENT NATIONAL
Si la mort en martyr de Jan Palach a ému l'opinion publique internationale, qui a fait du jeune étudiant une icône de la résistance pacifique tchécoslovaque face à la répression soviétique du printemps de Prague, l'affaire judiciaire qui a suivi son sacrifice demeurait méconnue - même si vingt ans plus tard, l’avocate qui en fut l’héroïne deviendrait ministre de la Justice dans le premier gouvernement issu de la révolution de Velours. La cinéaste polonaise Agnieszka Holland, elle-même étudiante à Prague durant ces événements, les retrace avec émotion et un sens aigu du détail, plongeant le spectateur dans la réalité feutrée d’une dictature "molle", où seuls ceux qui osent sortir du rang risquent gros. Face aux manœuvres du régime téléguidé par Moscou, prêt à tout pour étouffer la contestation, elle dépeint de façon poignante la résignation et la peur qui démobilisent peu à peu la majorité de la population. La diffusion de cette fiction en trois parties, produite par HBO Europe, a constitué un véritable phénomène dans une République tchèque pas encore réconciliée avec son passé. Mais l’engagement qu’elle ressuscite, avec un sens du romanesque qui ne sacrifie jamais les faits, tend aussi un miroir saisissant au reste de l’Europe.

Vous aimerez peut-être aussi...