à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Quelques heures de printemps

2012

Contemporain

8avis

A 48 ans, Alain Evrard est obligé de retourner habiter chez sa mère.

Cohabitation forcée qui fait ressurgir toute la violence de leur relation passée. Il découvre alors que sa mère est condamnée par la maladie. Dans ces derniers mois de vie, seront-ils enfin capables de faire un pas l'un vers l'autre ?

"Beau et terrible, à l'image d'une histoire dont on ressort le coeur lourd, et la lumière aux yeux."
Le MONDE - Noémie Luciani

"Quelques heures de printemps", splendide suspense affectif, n'est pas un film triste, ni morbide, ni complaisant, ni militant. Seulement, dans sa lumineuse simplicité, un film bouleversant où une femme apprivoise sa mort, comme elle peut, comme elle veut. "
MARIANNE - Danièle Heymann

En savoir plus...

Vous aimerez peut-être aussi...