à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

PACK Les routes de l'esclavage + Noire est la couleur - 3 DVD

2016

France

00h52

0avis

Exclusivité ARTE BOUTIQUE incluant l'intégrale des DVD "Les routes de l'esclavage" + "Noire est la couleur" - 3 DVD

LES ROUTES DE L'ESCLAVAGE - 2 DVD

Le documentaire évènement sur la tragique épopée de la traite négrière.

C’est l’histoire d’un monde où la traite d’esclaves a dessiné ses territoires et ses propres frontières. Un monde où la violence, la domination et le profit ont imposé leurs routes. L’histoire de l’esclavage n’a pas commencé dans les champs de coton. C’est une tragédie beaucoup plus ancienne qui se joue depuis l’aube de l’humanité. A partir du 7e siècle, et pendant plus de 1200 ans, l’Afrique a été l’épicentre d’un gigantesque commerce d’êtres humains parcourant l’ensemble du globe. Nubiens, Peuls, Mandingues, Songhaïs, Sosos, Akans, Yorubas, Ibos, Kongos, Yao, Somalis...

 

 

NOIRE EST LA COULEUR - 1 DVD

La longue marche des artistes africains-américains pour leur reconnaissance, dans une société marquée par la ségrégation.

Il n’y a pas si longtemps, un visiteur du Metropolitan Museum of Art à New York aurait eu bien du mal à découvrir la peinture noire américaine. Ce n’est plus le cas désormais puisqu’elle a enfin trouvé sa place aux cimaises des plus grands musées des États-Unis. Quel regard les artistes africains-américains portent-ils sur le monde par rapport à leurs confrères blancs ? La spécificité de la peinture noire apparaît sans conteste dans sa dimension politique. Car l’acte de naissance de l’art africain-américain réside dans la représentation de l’émancipation du peuple noir, tandis que sa maturité s’acquiert parallèlement à la lutte contre la ségrégation raciale et pour l’obtention des droits civiques. "Pour un artiste africain-américain, créer est une déclaration politique", analyse ainsi le peintre Whitfield Lovell.

Vous aimerez peut-être aussi...