à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Mon oncle - Version restaurée

1958

Comédie

France

4avis

Où M. Hulot, apparu en vacancier en 1953, est lancé par son créateur, telle une bombe à déflagration lente, dans l'univers délirant de la modernité "fonctionnelle".

M. Hulot, gentil hurluberlu, habite un modeste deux-pièces dans un vieux quartier populaire. Il rend parfois visite à sa sœur, mariée à M. Arpel, un riche industriel qui fabrique des tuyaux en plastique. Les Arpel habitent une villa ultra-moderne pourvue de tous les derniers perfectionnements de l'électroménager. Gérard, leur fils, âgé de 9 ans, adore cet oncle fantaisiste qui sait si bien partager ses jeux. C'est suffisant pour que M. Arpel cherche à les éloigner l'un de l'autre. Il trouve à son beau-frère un emploi dans son usine mais Hulot, incapable d'un travail suivi, y sème le désordre…


Feu d'artifice

L’humour de Mon oncle repose entièrement sur l’inadaptation d’un homme "normal", mais timide et lunatique, dans un monde qui a perdu tout sens de la raison et de la mesure, malgré son obsession de la rentabilité et du fonctionnalisme. Satire du snobisme et des délires architecturaux (la villa Arpel est l’autre personnage inoubliable du film), d’un univers pavillonnaire aliénant, Mon oncle est avant tout un feu d’artifice de trouvailles de mise en scène, avec une nouvelle fois l’invention d’un burlesque moderne qui exploite le moindre objet. 

En savoir plus...

Vous aimerez peut-être aussi...