à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

La gifle

1974

Classique

France, Italie

0avis

Récompenses:

Prix Louis Delluc 1974  - Prix Delluc du Meilleur Film pour Claude Pinoteau

Une quête émancipatrice, drôle et réaliste, qui confrontre Lino Ventura, le père, à Isabelle Adjani, la fille.

À l’approche du concours de médecine, Isabelle, 18 ans, néglige les révisions, virevoltant d’une visite d’appartement à un baby-sitting en passant par des leçons de conduite, le tout ponctué de prises de bec tonitruantes avec son dadais d’amoureux, Marc, qui la presse d’annoncer à son père son emménagement prochain dans le réduit qu’il loue sous les toits. Or, ledit père, prof de géo au lycée Louis-le-Grand, traverse une période de turbulences, entre sa rupture avec Madeleine et sa démission contrainte de l’Éducation nationale. Lorsqu’il apprend que sa fille a rendu copie blanche aux examens, il perd son sang-froid et la gifle...

 

"Tu t’es vue avec tes petits genoux blancs et tes chaussettes ?" Cette réplique qui fait mouche, comme souvent dans cette comédie populaire, est celle d’un père désorienté par les revendications indépendantistes de sa progéniture. Claude Pinoteau joue avec habilité des ruptures de ton, orchestrant une procession de gags délectables. Sourire enjôleur et débit mitraillette, Isabelle Adjani, à contre-emploi, fait merveille face à la tendresse maladroite de Lino Ventura et à l’extravagance rafraîchissante d’Annie Girardot.

Galerie photos

Vous aimerez peut-être aussi...