à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

La Fiancée de Dracula

2002

Trash

14avis

Récompenses : "Mélange de fumisme et de poésie du désastre, le cinéma de Rollin titube entre le vide et l'idéal." Cahiers du cinéma "Le scénario est bancal ? C'est exprès. Les acteurs plus exécrables les uns que les autres ? C'est fait pour." Télérama

Une longue rêverie macabre, sombrement romantique et extraordinairement drôle. Une curiosité pour les inconditionnels du genre !

Deux hommes, un professeur et son assistant, Éric, enquêtent sur les "parallèles", monde régi par Dracula, le maître de la nuit. Ce dernier projette de célébrer ses noces avec une vierge innocente, Isabelle. Vivant recluse au couvent de l'ordre de la Vierge blanche, où on la tient pour folle, la jeune fille semble avoir communiqué aux religieuses une fièvre étrange...Réalisateur, sous divers pseudonymes, de films porno, Jean Rollin revient avec La fiancée de Dracula à ce qui le fascine depuis trente ans : les femmes vampires. Mal joué, curieusement dialogué et copieusement arrosé d'hémoglobine, ce long métrage a les défauts d'un mauvais film. Pourtant, en jouant les registres de l'érotisme et du fantastique, le réalisateur invente un univers unique. Les séquences centrales au couvent, avec les soeurs Bouffarde et Cigare et une mère supérieure armée d'un briquet en forme de crucifix, distillent une poésie bouffonne.

Vous aimerez peut-être aussi...