à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Copacabana

2009

Cinéma

01h41

vf
4avis

Achat dématérialisé :

Une quinquagénaire bohème devient vendeuse d'appartements à Ostende pour regagner l'estime de sa fille. Une comédie pleine de charme avec Isabelle Huppert et Lolita Chammah.

Ancienne baba cool et globe-trotter, Babou ne s'est jamais préoccupée des conventions ni de sa réussite sociale. Revenue à Tourcoing pour s'installer auprès de sa fille, elle vivote grâce à l'aide sociale, enchaînant les petits boulots. Très différente, Esméralda aspire à une vie rangée et rêve de fonder une famille. Lorsqu'elle annonce à sa mère qu'elle ne veut pas l’inviter à son mariage, Babou, piquée au vif dans son amour maternel, accepte un emploi de vendeuse d'appartements en multipropriété à Ostende. Malgré diverses avanies, elle s'accroche à ce boulot ingrat, bien décidée à prouver à sa fille qu'elle est capable de stabilité et à lui offrir un cadeau de mariage digne de ce nom.

AU PETIT POINT
"Je n’avais pas encore joué ce genre de note : un personnage ‘gentil’, doté d’une sorte de générosité crédule, expliquait Isabelle Huppert sur le tournage, en 2009*. Mère volatile et incertaine, un peu perdue dans le monde et la ville, Babou poursuit un Eden – d’où le titre –, quand sa fille, elle, aspire à une existence plus rangée. " Naviguant dans la zone floue entre comédie et tragédie, Copacabana puise son charme singulier dans un ton décalé, subtilement acidulé, pour peindre en filigrane et sans misérabilisme une réalité sociale. "L’univers de Marc Fitoussi s’intéresse aux petites gens, aux existences un peu mineures à travers une vision cocasse plutôt que franchement comique. Et peut-être parce que la comédie exige une plus grande rigueur encore, son regard, très soutenu, ne laisse rien au hasard. C’est un motif travaillé au petit point."
* Voir ARTE Magazine n° 20 (2009)

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD