à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater
à ne pas rater

Bettina Rheims - Dans la fabrique des icônes

2016

Histoire

00h50

vf
14avis

Achat dématérialisé :

Bettina Rheims participe depuis près de quarante ans à la construction de l'iconographie contemporaine. Ce parcours aux côtés de la photographe offre un éclairage passionnant sur son œuvre et ses visées.

En France, elle est connue pour être "la photographe des stars", surnom qu'elle n'a jamais accepté. Angelina Jolie, Sharon Stone, Kate Moss, Mary J. Blige, Monica Bellucci, Juliette Binoche et bien d'autres ont posé devant son objectif. Mais Bettina Rheims est avant tout fascinée par le corps des femmes, notamment ces stripteaseuses qu'elle a photographiées durant sa jeunesse et qui allaient orienter sa carrière. Bannissant le lisse, celle qui "aime photographier à 3 heures du matin" détonne avec ses images érotiques où les femmes apparaissent souvent provocantes et sûres d'elles. Tout au long de sa carrière, Bettina Rheims a su aussi se diversifier, réalisant des publicités – dont une superbe pour Chanel –, travaillant sur le genre et photographiant des célébrités… masculines. Le portrait officiel de Jacques Chirac après son accession à la présidence de la République en 1995 ? C'est elle. Nicolas Sarkozy s'affichant dans Paris Match avec Carla Bruni ? C'est encore elle. Son dernier projet : une série sur des femmes détenues.

Cénacle et confession
La réalisatrice Michèle Dominici a suivi Bettina Rheims pendant huit mois pour mettre en lumière différentes facettes de la photographe et mieux comprendre la portée de son œuvre. Ponctué de plongées dans les mondanités et de séquences incroyables, comme cette émouvante séance de photo avec la mannequin Paz de la Huerta, ce documentaire captivant donne longuement la parole à Bettina Rheims, qui se livre par à-coups et confie certains regrets : "Au fond, ce que j'aurais voulu, c'est peut-être être plus reconnue dans les institutions, les musées. Je n'ai pas eu beaucoup de grandes expositions dans mon pays. Je n'ai pas eu beaucoup de reconnaissance de la critique. À l'étranger oui, mais en France non. En France, les gens pensent que j'ai photographié des vedettes, avec peut-être un tout petit peu de mépris, pas beaucoup de considération."

Vous aimerez peut-être aussi...

Informations Techniques

Version VOD