Va, vis et deviens +

Récompenses : César 2006 du meilleur scénario original.


Réalisateur : Radu Mihaileanu
Auteurs : Radu Mihaileanu, Alain-Michel Blanc
Acteurs : Yael Abecassis, Roschdy Zem, Moshe Abeba

Le combat pour se construire d'un jeune Éthiopien, réfugié en Israël en se prétendant Falasha. Un film magistral sur l'identité, la perte, l'amour.

Soudan, 1984. Au terme d'une marche meurtrière, quatre mille falashas, les Éthiopiens juifs, ont fui leur pays en proie à la famine pour être acheminés en Israël. Dans le camp de réfugiés où ils attendent le départ, Salomon, un enfant chrétien, est confié par sa mère à une femme falasha dont le fils vient de mourir. "Va, vis et deviens", lui enjoint-elle en le poussant vers l'avion. En Israël, Schlomo, comme il s'appelle désormais, voit mourir sa "deuxième" mère. Adopté par un couple aimant de Français séfarades, il enfouit son secret au plus profond de lui-même, mais ne cesse de se sentir un imposteur.Après le gonflé Train de vie, où un shtetl tentait de quitter la Roumanie sous occupation nazie à bord d'un faux convoi de déportation, Radu Mihaileanu prend à bras-le-corps plusieurs sujets à haut risque. Identité juive versus nationalité israélienne, peau blanche et peau noire, guerre dans les Territoires occupés, résilience et pouvoir guérisseur de l'amour... Grâce à un scénario subtil (et césarisé) mais aussi à des acteurs impressionnants de force et de sobriété, il triomphe de tous les pièges. Ni mélo tire-larmes ni idéologie en gros sabots, le bouleversant parcours de Salomon/Schlomo et de ses trois mères, qui reflète toute la complexité de la société israélienne et de notre monde aux frontières mouvantes, a remporté à sa sortie un grand succès public.