Les Tam-tams se sont tus +

Réalisateur : Philippe Mory

Dans l'Afrique exubérante et post-colonialiste, se déroule l'histoire d'Abraham et de Cécile. Chacun des personnages incarne, à sa façon, la question de tradition et modernité. Ambiance Seventies garantie !

En visite dans son village natal, Abraham, un jeune sculpteur, tombe amoureux de la plus jeune épouse de son oncle. Les deux amants s'enfuient à la capitale, Libreville, où la jeune fille découvre rapidement les sirènes du monde moderne, la ville, ses plaisirs et ses séductions. Abraham n'apprécie nullement voir la jeune villageoise abandonner les valeurs de l'Afrique traditionnelle et authentique pour s'occidentaliser. Alors que sa soeur Josy dit tout haut "Je n'ai connu que des noirs qui voulaient vivre comme des blancs jamais le contraire".

Conçu comme une oeuvre militante du septième art, ce dénonce la perte des valeurs culturelles et identitaires d'une certaine jeunesse africaine envoûtée par tout ce qui touche à la civilisation occidentale. Le soundtrack groovy signé Manu Dibango, et des dialogues plein d'humour contribuent allégrement au charme suranné de cette oeuvre de l'ère post-colonialiste et exhubérante de l'Afrique du début des années 70.

VOD VOD 48h Moins de détails Plus de détails

Informations techniques
  • Durée : 74 min
  • Poids du fichier : 795 Mo
  • Couleurs : Couleur
  • Format vidéo : 4/3
  • Format audio : N/A
  • Territoires disponibles : Belgique,  Suisse,  France et DOM/TOM
  • Langue :
    • Français