PACK SPECIAL - Le pays qui n'aimait pas les femmes & Sexe, mensonges et frustrations +

Inde. La violence faite aux femmes. Deux documentaires choc.

LE PAYS QUI N'AIMAIT PAS LES FEMMES

Quatre femmes maltraitées par une société indienne traditionnellement misogyne témoignent de leurs souffrances et de leur combat.

Saroj, 11 ans, est une miraculée. Dans son village du Rajasthan tenu par les guerriers Rajput, on tue les filles à la naissance, principalement parce que la dot du mariage coûte cher. Sa mère, aidée de Gadjendra, une femme qui milite depuis trente ans pour que les petites aient la vie sauve, l'a soustraite à la mort après avoir été obligée d'étouffer ses deux premières filles. À Delhi, Sunita, 25 ans, a quitté son mari après avoir subi régulièrement ses coups pendant un an – la violence conjugale toucherait 65 % des femmes en Inde. Si sa famille l'a accueillie, ses proches ont bien du mal à accepter que Sunita ait ainsi dérogé aux convenances. Suzanne a 38 ans et vit à Calcutta. Elle a décidé d'aller au bout du procès pour viol qu'elle a engagé à visage découvert, malgré ses peurs et sa souffrance. Enfin, Gulab Bai, 84 ans, fait partie de ces veuves abandonnées aux rues de Vrindavan, haut lieu de pèlerinage du pays. En Inde, quand le mari meurt, sa femme, sous prétexte qu'elle porte malheur, est mise au ban de la société.

En prenant la parole et en s'engageant courageusement sur la voie de l'émancipation, ces quatre femmes témoignent du visage terriblement machiste du pays, tout en portant l'espoir d'une société qui, doucement, change son regard sur elles.



SEXE, UN TABOU INDIEN

L'Inde se développe mais ne se libère pas de son carcan puritain. Enquête auprès de médecins, de journalistes et de sociologues indiens.

Récemment, un des plus célèbres éditorialistes indiens débutait son article ainsi : "Comment nous avons tué le Kamasoutra". Effectivement, le pays qui, le premier, a répertorié nos positions sexuelles, se trouve aujourd’hui en panne d’imagination. Plus grave, l’Inde grandit, se développe et se modernise mais le pays ne s’émancipe pas sur le plan sexuel. Les jeunes Indiens grandissent dans un univers ultraconservateur, alors qu’Internet, le cinéma et la publicité façonnent une tout autre image du sexe. L’image de la femme en ressort particulièrement dégradée. Depuis longtemps, les Occidentales sont assimilées à des femmes légères. Aujourd'hui, les films de Bollywood et les médias tendent à transformer la femme indienne en objet sexuel. Ce fossé entre une Inde encore moyenâgeuse et ces créatures fantasmées crée une immense frustration. Ce documentaire s'appuie sur des interviews de médecins, du sexologue réputé Prakash Kothari, de journalistes et de sociologues, qui racontent et décryptent le rapport compliqué que les hommes indiens entretiennent avec les femmes.

Un état des lieux accablant et malgré tout porteur d'espoir.

VOD VOD 48h DVD à la carte Moins de détails Plus de détails

Packs DVD Arte Editions

> Tout voir