Les heures souterraines +

Réalisateur: Philippe Harel
Auteurs : Philippe Harel, d'après le roman éponyme de Delphine de Vigan
Acteurs: Marie-Sophie Ferdane (Mathilde), Mehdi Nebbou (Thibault), Éric Savin (Jacques Pelletier), Sandrine Le Berre (Laetitia), Carolina Jurczak (Lila), Aurélia Petit (Patricia Lethu)
Image : Matthieu Poirot-Delpech
Montage : Julie Clemencin
Musique : François-Eudes Chanfrault
Producteurs : ARTE France, Scarlett Production
Nationalité : France

Dans un Paris oppressant se croisent les destins parallèles de deux êtres en souffrance.

À Paris, un beau lundi de septembre, Mathilde voit se lever le jour avec angoisse. Cadre dans une grande entreprise, cette jeune veuve qui élève seule ses trois garçons subit depuis des mois le harcèlement brutal de son chef, qui cherche à la pousser à la démission. Dans un hôtel de Normandie, au lendemain d'un morne week-end amoureux, Thibault, médecin urgentiste dans la capitale, se décide à rompre avec Lila, dont il ne supporte plus l'indifférence. À deux reprises, dans le fourmillement aveugle de la grande ville, ces deux êtres en souffrance vont se frôler sans se rencontrer, puis se croiser une fois encore, au terme d'une journée harassante.

Solitudes
"Certains jours, je me demandais au fond s'il ne serait pas plus doux de rester là, sous la terre, à attendre que les heures passent", résume la jeune femme en voix off, en attendant le train qui l'emportera vers son calvaire quotidien. Comme Thibault, voguant dans les embouteillages pour répondre à l'appel, ici d'une famille qui implose, là d'une vieille dame abandonnée, c'est son humanité qui permet à Mathilde de tenir debout, mais la rend aussi plus vulnérable aux éclats d'inhumanité qui font l'ordinaire d'une grande métropole. Fidèles au roman de Delphine de Vigan, Philippe Harel et ses interprètes excellent à peindre ces "heures souterraines" où le moi se replie sur lui-même face aux agressions de la réalité. Au plus près des personnages, suivis en montage parallèle, la mise en scène orchestre avec subtilité les nuances changeantes d'une partition à la fois urbaine et intime, dans laquelle chacun pourrait se reconnaître. Tout en vaillance et en fragilité face à un bourreau redoutablement convaincant (Éric Savin), Marie-Sophie Ferdane, couronnée à Luchon d'un prix d'interprétation féminine, est particulièrement émouvante.

dvd
INDISPONIBLE

Être alerté de la disponibilité par e-mail :

Être alerté

La galerie photos
Les heures souterraines

Packs DVD Arte Editions

> Tout voir