Le Havre +

Récompenses : Festival de Cannes 2011 - Compétition officielle
César 2012 - 3 nominations


Film d’Aki Kaurismäki (France/Allemagne/Finlande, 2011, 1h29mn) - Scénario : Aki Kaurismäki - Avec : André Wilms (Marcel Marx), Kati Outinen (Arletty), Jean-Pierre Darroussin (le commissaire Monet), Blondin Miguel (Idrissa), Elina Salo (Claire), Evelyne Didi (Yvette), Quoc Dung Nguyen (Chang), François Monnié (l’épicier), Roberto Piazza "Little Bob" (Little Bob), Pierre Étaix (le Dr Becker), Jean-Pierre Léaud (le dénonciateur) - Image : Timo Salminen - Montage : Timo Linnasalo - Coproduction : ARTE France Cinéma, ARTE/ZDF, Sputnik, Pyramide Productions, Pandora Filmproduktion, Finish Film Foundation
Nationalités : lAllemagne,  France,  Finlande

Entre Groucho et Karl Marx, un conte drôle et mélancolique sur l’amour, les immigrés clandestins et la solidarité, dans un Havre désuet. Un des plus beaux films de l’enchanteur Aki Kaurismäki, avec André Wilms en "passeur" au grand cœur.

Artiste reconverti en cireur de chaussures au Havre, Marcel Marx a trouvé l’harmonie entre sa douce Arletty, son métier, ses innocents chapardages et le bistrot du coin. Un jour, un enfant africain, immigrant clandestin qui a échappé à la police, trouve refuge auprès de lui. Marcel remue alors ciel et terre pour organiser son passage en Angleterre où vit sa mère. Au même moment, sa femme tombe gravement malade...

Humour et beauté
Derrière la pudeur de son autodérision, le cinéaste Aki Kaurismäki se révèle un styliste maniaque. À travers le prisme d’une identité visuelle d’une grande beauté, il réinvente un Havre nostalgique d’une époque qui n’a jamais existé pour mieux évoquer la violence de la nôtre et dénoncer la tragédie des immigrés clandestins en Europe. Le soin apporté au cadre, aux décors des années 1950 et à la lumière, comme la rigueur de chaque plan, contredit la désinvolture apparente du cinéaste et sa réputation de farceur iconoclaste. Chantre des asociaux et des prolétaires, le réalisateur finlandais, qui vénère le cinéma muet, met en scène en poète une petite communauté solidaire de sans-grade, mêlant lutte des classes, culture populaire, humour et scepticisme inquiet à l’encontre du monde moderne, signant l’un de ses films les plus aboutis. L’élégance décalée des dialogues est admirablement portée par la diction du classieux André Wilms, héros au grand cœur tendance Jean Valjean. Quant à Jean-Pierre Darroussin, il campe avec un flegme impeccable un commissaire solitaire, ange noir et néanmoins gardien, alors que Little Bob dédie une ultime fois à son port d’attache le rock chaud qui lui appartient.

VOD VOD 48h Moins de détails Plus de détails

Informations techniques
  • Année de sortie : 2011
  • Durée : 89 min
  • Poids du fichier : 985 Mo
  • Couleurs : Couleur
  • Format vidéo : N/A
  • Format audio : N/A
  • Territoires disponibles : France, Dom/Tom, Monaco, Andorre
  • Langue :
    • Français