Volver +

Réalisateur: Pedro Almodóvar
Acteurs : Penélope Cruz (Raimunda), Carmen Maura (Irene), Lola Dueñas (Sole), Antonio de la Torre (Paco), Yohana Cobo (Paula), Blanca Portillo (Agustina), Chus Lampreave (la tante)
Image : José Luis Alcaine
Montage : José Salcedo
Musique : Alberto Iglesias
Producteurs : El Deseo S.A.
Nationalité : Espagne

Entre sa tante qui vieillit, le cadavre de son mari et le fantôme de sa mère, Raimunda a bien des soucis. Puissant alliage de drame et de légèreté, un chef-d'œuvre d'Almodóvar et l'un des plus beaux rôles de Penélope Cruz.

Raimunda et Sole, deux sœurs, rendent visite à leur tante. Très âgée, celle-ci perd la tête mais semble s'en sortir au quotidien. Dans le village, le bruit court que le fantôme de la mère décédée des deux jeunes femmes veillerait sur la vieille dame. De retour à Madrid, Raimunda retrouve Paco, son mari, avachi devant la télé. Il lui annonce qu'il vient de perdre son travail. Le lendemain, Paula, la fille adolescente de Raimunda, tue son père, qui essayait de la violer. Raimunda lui ordonne de n'en rien dire et prend les choses en main…

Retour aux sources

Couvert de prix, plébiscité par la critique et le public, Volver (revenir), magnifique tragi-comédie aux couleurs sanguines, est un des films les plus aboutis de Pedro Almodóvar. C'est un retour aux sources, aux figures maternelles et au village de son enfance, dont il reconstitue l'ambiance avec une tendre ironie. Filmées d'en haut, les voisines, toutes vêtues de noir, veillent la tante morte, en bruissant de prières et de commérages, tel un essaim de mouches venu chercher la fraîcheur. Tout dans le film semble touché par la grâce. Comme en apesanteur, le réalisateur aborde les sujets les plus scabreux – meurtre, inceste, adultère, revenant… – sans perdre une once de sa sérénité lumineuse, aiguillonné par un sextuor d'actrices sur des charbons ardents, qui n'a pas volé son prix collectif d'interprétation à Cannes. Fesses bombées sous sa jupe de flanelle fendue, Penélope Cruz revisite le look mémère avec une sensualité folle et donne tout son peps à ce rôle complexe, où elle doit passer sans transition par toute une palette de sentiments (indignation, larmes, douceur), entrant par la grande porte dans l'Olympe des égéries d'Almodóvar.

VOD VOD 48h Moins de détails Plus de détails

Informations techniques
  • Année de sortie : 2006
  • Durée : 115 min
  • Couleurs : Couleur
  • Format vidéo : N/A
  • Format audio : Stéréo
  • Territoires disponibles : France, Dom/Tom, Monaco, Andorre
  • Langues :
    • Français
    • Sous-titrée français